Onboarding à distance : l’avènement de la vidéo

L’importance de l’onboarding n’est plus à discuter, que ce soit pour l’entreprise ou les nouveaux employés. Un salarié sur sept démissionne après seulement 15 jours de travail. Le but de l’onboarding est d’éviter cela en faisant en sorte que le nouveau salarié soit bien intégré dans la structure. Avec l’avènement du télétravail, le concept d’onboarding à distance intéresse de plus en plus les entreprises modernes. D’ailleurs, la période de confinement a rendu cela indispensable. Mais les recruteurs se sont rendu compte que cette pratique pourrait bien s’éterniser, même après la crise sanitaire. L’onboarding par vidéo s’avère être un moyen très efficace pour accueillir les nouveaux salariés.

Onboarding à distance : quelle différence avec l’onboarding classique ?

Vous avez probablement déjà entendu parler d’onboarding à distance, onboarding vidéo, intégration virtuelle ou onboarding virtuelle. Ne laissez plus ces mots vous confondre, ce sont tous des synonymes. Il s’agit d’un ensemble processus, moyens et méthodes permettant d’intégrer les nouvelles recrues au sein de l’entreprise. La différence avec l’onboarding classique, c’est que les nouveaux employés ne sont pas obligés de se rendre sur les lieux de travail. Tout est réalisé à distance, en utilisant la vidéo en direct comme outil de communication principale.

Utiliser la vidéo pour l’onboarding : le matériel doit être de qualité

Il ne faut jamais oublier que la réussite de l’onboarding à distance compte beaucoup sur la qualité du matériel utilisé. Imaginez un discours de bienvenue avec une vidéo qui saccade, ou une séance de questions-réponses où l’interlocuteur ne peut répondre qu’après deux minutes à cause d’une mauvaise connexion internet ! Dès les premiers jours, le nouveau salarié pourrait avoir une mauvaise image de l’entreprise. Il faut donc s’assurer que tout le matériel fonctionne correctement avant de commencer l’onboarding et faire plusieurs tests si cela est nécessaire. Aussi, une façon d’obtenir de bons résultats pour l’onboarding, c’est de fixer rapidement les objectifs à atteindre.

Communiquer régulièrement avec le nouveau salarié

Comme avec l’onboarding classique, le nouvel employé est amené à répondre à de nombreuses questions. La distance physique peut causer un sentiment de solitude et d’isolement chez la nouvelle recrue. C’est pourquoi il est important que le manager entame des conversations régulières. Accompagner la prise de poste est beaucoup plus « humain » que technique. Le nouveau salarié doit comprendre les missions, les valeurs et les objectifs de l’entreprise le plus tôt possible. Aller droit au but est toujours agréable pour une bonne compréhension entre le manager et le nouveau salarié.

Quel type de contenu vidéo faire en cette période de crise ?
La vidéo pour une meilleure collaboration en entreprise ?